Mieux Vivre Ensemble

"Car chacun d'entre-nous sera un jour confronté au handicap.

Pour soi même ou pour un proche ! Alors agissons ensemble" 

Louis MENARD - Président de l'Association Mieux Vivre Ensemble
Louis MENARD

« Le handicap n’est pas simplement un problème de santé. Il s’agit d’un phénomène complexe qui découle de l’interaction entre les caractéristiques corporelles d’une personne et les caractéristiques de la société où elle vit. Pour surmonter les difficultés auxquelles les personnes handicapées sont confrontées, des interventions destinées à lever les obstacles environnementaux et sociaux sont nécessaires. »

Adhésion gratuite à l'association

L'adhésion à notre association est totalement gratuite !
Car pour nous, le droit de se défendre et de s'informer pour une personne en situation de handicap, ne doit pas être une marchandise !

Bulletin d'adhésion

Votre article :

Partagez cette info sur vos réseaux !

Alors que le Président de la République veut “faciliter” la vie des personnes handicapées.

Voici l’exemple d’une expérience hors du commun menée près de Bayeux : une maison en colocation pour personnes handicapées mentales qui ont pu quitter leur foyer ou le domicile des parents.

Vivre ensemble pour vivre mieux / © CyrilDuponchel/Francetelevisions

Est-ce que cette idée deviendra, un jour, l’une des mesures soutenue par le gouvernement ? Du côté de Bayeux, un projet unique est mené dans le Calvados, à Saint-Vigor-Le-Grand.

Dans une maison financée avec l’aide de la fondation caritative Raoul Foullereau et l’Agence Régionale de Santé, des personnes en situation de handicap vivent chacune chez soi, avec des espaces en commun comme la salle à manger et la cuisine.

La gestion a été confiée à une association d’insertion. Mais le projet ne s’arrête pas à une maison : elle compte sept studios et un espace commun.

“Ici, ils peuvent vivre pour eux-même et être pleinement eux-même” (Guillemette de Seze Présidente ISSEAD insertion sociale et scolaire d’enfants et adultes en difficulté)

Cuisiner, faire le ménage, s’occuper de son petit chez soi : c’est être libre. Les habitants de cette maison en témoigne. Seules deux autres expériences du genre ont été menées, en France, pour le moment.

Leur loyer et les services mis à leur disposition (l’aidante qui les suit de près) sont facturés à hauteur de 600 euros par mois.
Une somme qu’ils peuvent régler eux-même avec leur allocation et les ressources de leur travail adapté.

Source FR3.

Cet article Handicap: la liberté et l’autonomie se vit en colocation… Vidéo. est apparu en premier sur Handicap Info.

Source handicap-info.fr

Dernières actualités